< Association Justice pour Kalinka
| english | deutsch | español | français | ---
Justice pour Kalinka Justice pour Kalinka Justice pour Kalinka
.: Accueil .: Affaire .: Médias .: Soutien .: Association
.: Association .: Les réunions


Actions
.: Depuis l'enlèvement
.: Le Mandat d'Arrêt Européen
.: Les autorités allemandes
.: Le Ministère de la Justice
.: La communauté allemande toulousaine
.: La plainte d'André Bamberski
.: Et encore ...
L'association
.: Les statuts
.: Les réunions



Justice pour Kalinka



 Compte rendu de l'Assemblée générale du 21 juin 2012

Présents
D. et R. Anot, M. et M.C. Azum, E. et Y. Aragon, O. Aragon, A. Bamberski, A. Barré, D. Blanchard, B. Bouissou, C. Chadourne, A. Damin, P. Delabre, C. Duchevet, G. Frayssinet, A. Garrouste, G. Marty, E. et J. Monnier, O. Outrebon, R. et M.J. Pince, Y. et G. Queulin.

Représentés et excusés
A.Bagur, S. Barde, M. Bressolette, N. Delabre, M. Dupuy, M. Gazaniol, T. Jacquemin, B. Krieg, A. Moussaron, B. Niederer, R. et J. Sirdey, N. Thiers.

L'assemblée commence à 20h 45. Hommage est rendu à notre vice-présidente Jeanne Bernon, décédée tout récemment. Son dévouement à la cause d’A. Bamberski, sa révolte devant l’injustice, sa participation aux espoirs et aux déceptions comme aux tâches matérielles, sont évoqués avec émotion.

Le bureau (R. Pince, E. Aragon et O. Aragon-Barde pour son mari Sébastien Barde) donne des chiffres et des nouvelles sur des points concernant l’activité de l’association.
975 adhérents actuellement ; 1500 ouvrages d’A. Bamberski vendus depuis le début : chiffre médiocre, mais il est capital que journalistes et magistrats puissent y chercher des informations. Par exemple, une brochure électronique de 26 pages a été élaborée par des journalistes américains sur « The Kalinka’s affair » (1.99 dollars). Les échanges téléphoniques avec la secrétaire montraient leur connaissance du livre.
L’éditeur M. Lafon a renouvelé jusqu’à septembre 2012 son option pour faire réaliser un film de cinéma adaptant l’ouvrage d’A. Bamberski. Il paiera pour cela à l’association une redevance de 2250 euros en 2012, comme en 2011 (voir bilan financier).
Le site de l’association a été visité 50.217 fois. Notamment par une jeune Allemande étudiant pour entrer dans la police, qui a choisi le cas Bamberski comme sujet de mémoire (elle a remercié pour l’intérêt du site). Depuis mars un site allemand a été ouvert sur D. Krombach par sa fille Diana. Ce site visité 103 fois prouve son innocence au moyen de photos de famille, notamment de petits-enfants.
A. Bamberski complète ces infos : il cite nommément un par un tous les adhérents qui ont assisté à tout ou partie des procès (celui, avorté, de mars-avril et celui, complet, d’octobre 2011), ceux venus de Toulouse, d’ailleurs en France, les Parisiens. Des non adhérents venus aussi sont cités. Il insiste sur le soutien qu’a été cette présence, remarquée par les médias, et estime que cela a compté auprès de la Cour. Il mentionne les reportages télévisuels dans les infos des grandes télés pendant le procès, et, depuis le procès, ceux de TMC et de NRJ 12. Il signale également une activité, de sa part et de celle du bureau, pour soutenir des personnes victimes elles aussi de déficiences de la Justice (conseils, communication d’adresses…)
L’assemblée approuve à l’unanimité l’activité de ses dirigeants pendant et après le procès.

Le procès en appel à Créteil
Depuis son appel immédiatement après le procès, D. Krombach est de nouveau accusé de meurtre volontaire selon l’arrêt de 93, et tout recommencera à zéro à la cour d’assises de Créteil (qui fait partie de la cour d’appel de Paris), du mardi 27 novembre au vendredi 14 décembre 2012.
Après 3 demandes de remise en liberté successives juste après le procès, la série s’est interrompue, sans doute parce que Krombach a changé d’avocat. Me Dupond-Moretti, trop pris, ayant refusé, le nouveau est Jérôme Karsenti, avocat de l’association Anticor (=anticorruption), et base de l’action judiciaire contre N. Sarkozy à propos des sondages. Le nouveau président est Hervé Stephan, 57 ans, président de cour d’assises chevronné (procès Colonna er Ferrara). L’avocat général Content est aussi très expérimenté (procès Ferrara, procès du gang des barbares). Les 2 autres juges et les 9 jurés seront aussi nouveaux.

Le procès de Mulhouse
Diana s’est pourvue en cassation contre les refus successifs l’empêchant d’être partie civile auprès de son père contre A. Bamberski. Sans doute décidé à retarder la procédure, Levano a déposé depuis décembre pas moins de 10 demandes d’actes, faisant appel quand elles étaient refusées en partie ou totalement. Suspicieux sur la provenance des 20000 euros trouvés sur A. Bamberski (tirés bien sûr de ses ressources personnelles), il a fini par obtenir la communication des relevés bancaires de notre association pour l’année 2009 (peine perdue, le bilan financier distribué cette année-là à tous les adhérents montre que Justice pour Kalinka ne possédait pas cette somme). Il a obtenu aussi de contrôler les comptes d’A. Bamberski et de sa compagne. Aussi inutiles ont été l’audition de l’ancien condisciple venu voir A. Bamberski en garde à vue, et celle du général Caille surgi lors du procès par la magie des avocats de Krombach, tous deux à l’évidence parfaitement étrangers à l’affaire.
La contre-expertise des 3 médecins sur l’invalidité permanente partielle accordée à Krombach n’est toujours pas déposée.
Il semble donc que le procès de Mulhouse n’aura pas lieu avant 2013. Le nouveau gouvernement suspend l’expérience des 2 jurés prévus pour 2013 en correctionnelle à Colmar (dont dépend Mulhouse). On en reviendrait donc aux seuls 3 juges professionnels.
L’instruction allemande contre A. Bamberski se poursuit à Kempten et transmet à Mulhouse ses résultats depuis le début. Il est sous mandat d’arrêt européen et mandat Interpol (mais la France a refusé de l’extrader).

Le bilan financier est présenté par A. Bamberski et approuvé à l’unanimité. Une certaine baisse, non des adhésions mais des cotisations, est normale après le procès.

Renouvellement du conseil d’administration : les 5 membres à renouveler, E. Aragon, Y. Aragon, G. Marty, M. J. Pince, R. Pince, sont réélus à l’unanimité.

La discussion informelle s’est insérée dans les différents exposés par des questions d’auditeurs. Retenons celle sur le financement de la défense de Krombach : il bénéficie de l’aide juridictionnelle, aide exceptionnelle car ses ressources dépassent la limite permettant l’octroi de cette aide. La justification réside officiellement dans « l’intérêt du cas ». Mais son avocat se contente-t-il de cette aide ? La question reste sans réponse.

A. Bamberski assure qu’il se sent beaucoup mieux : maintenant, dans le procès d’assises de Créteil, le demandeur est Krombach. Le bureau et l’assistance ajoutent avec entrain qu’ils ne se soucient plus de la santé de Krombach (dont d’ailleurs plus personne ne parle).
On se sépare à 23 h.

Bien cordialement à vous
Le Bureau


| Copyright © Association Justice pour Kalinka 2001 - 2012 - Tous droits réservés | Nous contacter |