| english | deutsch | español | français | ---
Justice pour Kalinka Justice pour Kalinka Justice pour Kalinka
.: Accueil .: Affaire .: Médias .: Soutien .: Association
.: Affaire


.: Procès Bamberski
.: Procès en appel 2012
.: Procès octobre 2011
.: Procès mars 2011
.: De 1982 à 1993
.: De 1995 à 2000
.: De 2001 à 2007
.: Depuis 2008
.: L’'enlèvement
.: Mises au point
.: L’'ouvrage
.: Documents officiels
.: Dieter Krombach
.: La mère de Kalinka



Justice pour Kalinka



Kalinka étant morte en 1982, un procès par contumace se tient en France en 95, après 13 ans d'attente.

Inculpé uniquement pour meurtre (les traces de viol ayant disparu), le Dr Krombach est condamné, non à la perpétuité attendue en pareil cas, mais à 15 ans de réclusion criminelle, et sans que la France cherche réellement par la suite à obtenir l'exécution de la peine.

Deux ans après, ce même Dr Krombach est inculpé en Allemagne pour le viol sous anesthésie d'une patiente de 16 ans. Formellement identifié, il plaide coupable, est condamné à la peine dérisoire de 2 ans de prison avec sursis, et libéré. D'autres plaintes pour viol de la part de patientes du Dr Krombach sont classées " faute de preuves ". Bien que condamné en 95, le coupable a donc vécu libre en Allemagne jusqu’au mois d’octobre 2009.

Kalinka Bamberski


Après un procès interrompu par un malaise de D. Krombach (29 mars-4 avril 2011), un procès complet en cour d’assises de Paris s’est déroulé du 4 au 22 octobre 2011. D. Krombach a été reconnu coupable de « violences volontaires ayant entraîné la mort sans l'’intention de la donner », sur Kalinka mineure et par personne ayant autorité, et condamné à 15 ans de réclusion (au lieu de 30, vu son âge).
Mais des procès menacent également A. Bamberski, en Allemagne et en France : il risque des années de prison pour enlèvement, séquestration, coups et blessures, association de malfaiteurs…


André Bamberski
© Thibault STIPAL - www.thibaultstipal.com


| Copyright © Association Justice pour Kalinka 2001 - 2010 - Tous droits réservés | Nous contacter |